A l'affiche!

Femmes solidaires dans l’Est parisien : Marie de MIRIBEL (1872‐1959)

Le fonds Découverte de l’Est parisien de la médiathèque, en partenariat avec le Pavillon de l’Ermitage, vous propose une série de chroniques consacrées aux femmes solidaires dans l’Est parisien, dans le cadre de l’exposition actuellement visible au Pavillon de l’Ermitage jusqu’au 18 décembre 2016.

 

Marie de MIRIBEL (1872‐1959)
Reconversion d’une demoiselle d’honneur

 

Chronique n° 1 / 4

 

Fille de Général, issue d’un milieu catholique épris d’action sociale, Marie de Miribel prend rapidement en charge l’éducation de ses nombreux frères et soeurs. Promise au service mondain, la jeune femme tient compagnie à la duchesse d’Orléans et fréquente par son intermédiaire l’influent milieu des affaires.

Impliquée dans le vaste projet missionnaire coordonné par l’abbé de Gibergues, futur évêque de Valence, Marie de Miribel assiste en 1900 à la messe de Noël en l’église Saint‐Germain de Charonne. Sa vocation est tracée : elle soignera« les âmes et les corps » des populations démunies de Charonne, ancien village viticole absorbé par l’extension de Paris.

cp-marie-de-miribel-assise
Marie de Miribel, vêtue de noir, au milieu d’un groupe d’infirmières. Cop. Fondation Oeuvre de la Croix Saint-Simon

Sur un banc ‐ non localisé ‐ de la rue des Pyrénées, Marie offre son conseil et remet sur la bonne voie de mauvais sujets, éblouis par les exploits locaux de la bande des Apaches.

Infirmière diplômée, elle endosse l’uniforme de la Croix-Rouge et mâtine d’instruction religieuse son action secourable.

Mlle de Miribel entretient avec soin ses tenues de soirée et ses relations, afin de collecter les fonds consacrés à la création d’un dispensaire, bricolé de tôle et de planches, au 9 rue de la Croix Saint‐Simon, modeste voie tirant son nom d’une ancienne croix de carrefour…

 

Lire la chronique suivante

 

« Femmes solidaires – sociabilité mondaine et philanthropie dans l’Est parisien» au Pavillon de l’Ermitage, du 15 septembre au 18 décembre 2016 (ouverture du jeudi au dimanche 14 h – 17 h 30)

 

A NE PAS MANQUER !
A l’occasion de son 110ème anniversaire, la Fondation Œuvre de la Croix Saint-Simon organise une journée Découverte le samedi 15 octobre, renseignements sur http://www.croix-saint-simon.org/

 

Advertisements

Un commentaire sur “Femmes solidaires dans l’Est parisien : Marie de MIRIBEL (1872‐1959)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s