A l'affiche!

Retour sur…L’oreille ne fait pas la sieste (juin)

l'oreille-ne-fait-pas-la-sieste

Comme chaque mois, nous avons sélectionné pour vous quelques livres audio et vous avez aussi partagé vos coups de cœur. Si vous avez manqué la présentation faite à la médiathèque le jeudi 1er juin, vous pouvez retrouver les références des livres audio partagés ci-dessous et écouter quelques extraits.

 

L’oreille ne fait pas la sieste c’est terminé pour le moment. Les rendez-vous reprendront l’année prochaine. A bientôt !

 

24 heures de la vie d’une femme sensible / Textes de Constance de Salm et voix d’Eveline Legrand

Eveline Legrand reprend le roman épistolaire de Constance de Salm et fait entendre les 43 lettres écrites en 1814 par une jeune veuve qui se croit trahie par son amant. Reflet des émotions qui la dominent, ces lettres s’adressent à un jeune homme sans fortune dont elle se sait aimée et qu’elle croit infidèle, pendant qu’il travaille secrètement à rendre possible leur union.

casqueÉcoutez un extrait de 24 heures de la vie d’une femme sensible

 

 

Désorientale / Textes et voix : Négar Djavadi

Prix du style 2016, Prix Audiolib 2017

Si nous étions en Iran, cette salle d’attente d’hôpital ressemblerait à un caravansérail, songe Kimiâ. Un joyeux foutoir où s’enchaîneraient bavardages, confidences et anecdotes en cascade. Née à Téhéran, exilée à Paris depuis ses dix ans, Kimiâ a toujours essayé de tenir à distance son pays, sa culture, sa famille. Mais les djinns échappés du passé la rattrapent pour faire défiler l’étourdissant diaporama de l’histoire des Sadr sur trois générations: les tribulations des ancêtres, une décennie de révolution politique, les chemins de traverse de l’adolescence, l’ivresse du rock, le sourire voyou d’une bassiste blonde…
Une fresque flamboyante sur la mémoire et l’identité; un grand roman sur l’Iran d’hier et la France d’aujourd’hui.

casqueÉcoutez un extrait de Désorientales

 

 

Entretien d’Eric-Emmanuel Schmitt, par Jean-Luc Hees

Auteur fécond, Éric-Emmanuel Schmitt tient une place prédominante dans le paysage littéraire depuis plus de vingt ans. Romans (Ulysse from Bagdad), récits (Oscar et la dame rose), nouvelles (Odette Toulemonde), pièces de théâtre (Le Visiteur)… il s’est essayé à de nombreuses formes artistiques – y compris la musique – pour raconter le monde et l’être humain, à travers des personnages toujours emblématiques, profonds et attachants. Fasciné par les questions spirituelles et mystiques, cet écrivain-philosophe n’hésite pas, souvent avec humour, à bousculer les codes de la religion et de la littérature, ou même à revisiter l’Histoire. Comment est-il venu à l’écriture et l’a-t-il fait évoluer au fi l des années et des succès ? Pourquoi déploie-t-il autant d’audace dans son oeuvre ? Un échange riche en anecdotes et un regard précieux sur l’écriture. « Mon modèle d’écrivain, c’est Mozart… » Éric-Emmanuel Schmitt.

casqueÉcoutez un extrait de l’entretien

 

 

Vite, rien ne presse ! / Textes et voix : Vincent Roca

L’auteur et comédien s’interroge sur le temps. Le texte du spectacle créé en 2009 au Théâtre des Béliers lors du festival d’Avignon est accompagné de sa version enregistrée.

 

 

 

casqueÉcoutez un extrait de Vite, rien ne presse !

 

 

Mémoires de fille / Textes et voix : Annie Ernaux

L’auteure évoque l’été 1958 et sa première nuit avec un homme, passée dans une colonie dans l’Orne. Elle raconte l’onde de choc provoquée par ce moment et interroge la fille qu’elle a été à travers ses souvenirs, sa correspondance et ses photos, dans un aller-retour entre hier et aujourd’hui.

 

 

casqueÉcoutez un extrait de Mémoires de fille

 

 

Vivez mieux et plus longtemps / Texte et voix : Michel Cymes

 

Le médecin propose des conseils pour équilibrer son alimentation, adopter une meilleure hygiène de vie, améliorer sa pratique sportive, et garder la forme.

 

 

casqueÉcoutez un extrait de Vivez mieux et plus longtemps

 

 

 

 

 

 

A l'affiche!·Découverte de l'Est parisien

Crimes et rapines, petits faits et grandes affaires de l’Est parisien (1880-1914)

Le Pavillon de l’Ermitage, partenaire du fonds Découverte de l’Est parisien de la médiathèque, présente une nouvelle exposition intitulée Crimes et rapines, petits faits et grandes affaires de l’Est parisien (1880-1914), jusqu’au 16 juillet 2017. Nous vous en livrons un petit aperçu, agrémenté de quelques conseils de lecture.

 

Journal de la France, la IIIe République, 1970

 

Rare est l’occasion de se plonger dans les faits divers qui émaillent l’actualité de l’Est parisien au tournant du 20e siècle.

Du plus modeste larcin, intimement lié aux ressources économiques locales, aux spectaculaires méfaits de bandes plus ou moins hiérarchisées, crimes et délits défraient la chronique et tiennent en haleine le lecteur de la presse écrite, alors premier média de masse.

La vie quotidienne est perturbée par des voleurs de tous poils, amateurs de lots de chaussettes en gros ou de fruits mûrs des jardins.  Vols à la tire, à l’escalade, « à l’escampe », les manières de dérober le bien d’autrui sont multiples et créatives.

 

Collection particulière

 

Plus élaborées sont la contrebande d’allumettes clandestines ou le trafic de douceurs illicites destinées aux pensionnaires des hospices de vieillards pauvres.

Les fauteurs de troubles aux redoutables réputations tels que les Apaches ou les complices de la bande à Bonnot, inspirés de mouvements anarchistes, accompagnent les remous de l’histoire du début du 20e siècle.

Les rues de l’Est parisien sont le lieu d’emblématiques scènes de poursuites en diligence. Quant à la célèbre courtisane Casque d’Or, ses déboires amoureux suscitent de tumultueuses rivalités…

Pavillon de l’Ermitage, 148 rue de Bagnolet, 75020 Paris

Jours et Horaires d’ouverture : du jeudi au dimanche de 14 h à 17 h 30

Tarifs 3 euros, 2 euros

 

A lire au fonds Découverte de l’Est parisien

Chroniques du Paris apache : 1902-1905 / Amélie Elie

Mercure de France

 

 

 

Casque d’Or et le mythe des apaches dans l’Est parisien : Violence et opinion publique à la Belle Epoque / par Christiane Demeulenaere-Douyère

Association d’Histoire et d’Archéologie du 20e arrondissement

A l'affiche!

Livres d’artistes : jardins secrets

Du 9 mai au 9 juin, nous vous proposons une promenade bucolique à travers des livres d’artistes consacrés aux jardins et à la nature sous toutes ses formes. Représentatifs du travail et de la personnalité de chaque artiste, ces livres d’artistes vous entraineront des herbes folles à la cime des arbres et vous inviteront au parfum des fleurs.

Remarquables et singuliers, en large planche ou en mini, en tirage réduit ou en exemplaire unique, voici une petite présentation des livres d’artistes exposés et de leurs auteurs.

 

 

Née en Équateur, Nelly Avila est architecte de formation. Artiste du livre, elle vit aujourd’hui en Belgique, près de l’Atelier du Livre, spécialisé en livres d’artistes, de Mariemont, où elle a approfondi son art. Passionnée par le papier dans tous ses états (plié, plissé, déchiré, colorié, dessiné…), elle crée des livres, tous fabriqués et reliés à la main, construits autour d’une émotion ou d’un poème (Pablo Neruda, Basho, Buzon…). Pliages savants ou en accordéon, souvent peints à l’encre de Chine sur papier Japon, ces petits ouvrages constituent des « surprises uniques, des émotions à ressentir, des moments à donner, des instants infinis à conserver ».
Nelly Avila a été reconnue « artisane d’Art » par l’Office des Métiers d’art de la Province du Brabant wallon en 2005.

Petit leporello, ou livre en accordéon, en papiers découpés et déchirés, Parfums de montagne nous invite à contempler de jolies fleurs colorées, au son de quelques vers issus de l’Anthologie de la poésie japonaise classique :

« Parfums de montagne
Au printemps le brouillard s’élève
Sur la montagne lointaine
Mais le vent qui en souffle
Apporte le parfum de ses fleurs
 »

 

 

Attendant la lumière est un livre d’artiste particulier, leporello de quatre pages sur lequel sont collés deux autres livres-accordéons, l’un se déployant vers la droite (été-automne), l’autre vers la gauche (hiver-printemps). Un texte de Khalil Gibran se mêle aux végétaux imprimés à partir d’une illustration à l’aquarelle :

« En hiver, ceux qui sont emprisonnés par la neige disent : la beauté viendra avec le printemps bondissant sur les collines.
Et dans la chaleur de l’été, les moissonneurs de dire : nous l’avons vue danser avec les feuilles d’automne et nous avons aperçu de la neige dans ses cheveux.
 »

 

 

Gouttes de rosée est un petit leporello réalisé à partir d’une feuille de papier de riz pliée et découpée, comportant des incrustations dorées. À la manière d’un puzzle que l’on reconstitue, un dessin végétal se déploie peu à peu et investit les pages. Exécuté à la plume et à l’aquarelle dans des tons verts, il s’accompagne d’un texte de Rabindranath Tagore extrait du Jardinier d’Amour :

« Laissez votre vie danser avec légèreté sur les bords du temps
Comme la rosée à la pointe de la feuille»

 

 

Feuilles de bambou est un petit livre d’artiste carré en double accordéon, créé et auto-édité en 2010. Orné de découpes réalisées dans du papier japonais Shiramine, l’ouvrage enrobe un pliage en papier vert Beethoven. Sa couverture cartonnée est fermée par une ficelle de tarlatane attachée à un bambou.
Le texte reprend une chanson traditionnelle japonaise pour la fête des étoiles :

« Les feuilles de bambou crissent
Les feuilles de bambou crissent, crissent
S’agitant contre les auvents.
Les étoiles scintillent, scintillent
Grains de sable d’or et d’argent ».

 

 

Eté est un petit livre au format à l’italienne auto-édité en 2009. Sa couverture vert foncé est en papier végétal. Les pages alternent entre des reproductions de plantes gravées à la pointe sèche (papier Velin d’Arches) et des extraits de l’anthologie de la poésie japonaise classique (papier japonais Stripe horizontal) accompagnés de collages :

« Le long du chemin
Coule une eau rafraîchissante
A l’ombre des saules
Rien qu’un instant
J’ai voulu me reposer ».

 

 


 

Miguel Chevalier est né en 1959 à Mexico. Il vit et travaille à Paris. Depuis 1978, il utilise l’informatique comme moyen d’expression dans le champ des arts plastiques. Il s’est imposé internationalement comme l’un des pionniers de l’art virtuel et du numérique.
Son œuvre, expérimentale et pluridisciplinaire, prend ses sources dans l’histoire de l’art dont il reformule les données essentielles. Son travail aborde la question de l’immatérialité dans l’art, ainsi que les logiques induites par l’ordinateur, tels que l’hybridation, l’interactivité, la mise en réseau. Il développe différentes thématiques, telles que la relation entre nature et artifice, l’observation des flux et des réseaux qui organisent nos sociétés contemporaines, l’imaginaire de l’architecture et des villes virtuelles, la transposition de motifs issus de l’art islamique dans le monde numérique. Les images qu’ils nous livre interrogent perpétuellement notre relation au monde.
Miguel Chevalier réalise de nombreuses expositions dans des musées, centres d’art et galeries dans le monde entier. Il conçoit également des projets dans l’espace public et architectural.

Herbarius 2059 : 12 graines s’inscrit dans la démarche de l’artiste et ses recherches sur les œuvres génératives et le mouvement. L’édition est composée de 12 flip-books qui jouent sur l’illusion provoquée par la persistance rétinienne afin de donner vie à 12 fleurs, d’un livret en noir et blanc avec des photos et un texte rédigé à partir du générateur d’écriture de Jean-Pierre Balpe. L’ensemble est enfermé dans un coffret en bois avec titre.

 

 

Estelle Lacombe est née en 1965 et vit à Montpellier. Elle excelle dans le mélange des techniques telles que la pointe sèche, la lithographie, la sérigraphie, le dessin… et les superpositions de matières. Elle utilise aussi le tissu et la broderie. Son œuvre est très inspirée par le monde végétal et l’enfance : « Avoir eu la chance, enfant, de vivre dans la nature m’a toujours guidée dans mon travail pour explorer les liens qui unissent l’humain à son environnement. ». Polyvalente et touche-à-tout, Estelle Lacombe crée des livres d’artistes, elle a aussi sa propre maison d’édition (Des cerises plein les poches) et elle anime des ateliers autour de la gravure, de la reproduction d’images en série et de la création de livres. Son travail fait l’objet de nombreuses expositions à travers la France.

Petite histoire cruelle est une pièce unique réalisée en lin, coton et dentelle ancienne. Elle est composée de six gravures imprimées sur tissus et aquarellées. Récit sans paroles, empreint de nature, elle met en scène le destin funeste d’un oiseau.

 

 

La ballade des petits riens est un livre sans texte qui évoque la nature, le monde végétal et l’enfance. Il est composé de neuf gravures taille douce rehaussées aux crayons de couleur et imprimées sur papier japon. Le dos du livre est en tissu et l’artiste a inséré des morceaux de dentelles sur la couverture, la première page et la dernière page de garde.

 

 


 

Philippe UG est graphiste diplômé de l’école d’arts appliqués Duperré. Il exerce de multiples activités autour de la peinture, du dessin et du livre d’artiste. Il est à la fois illustrateur, sérigraphe, imprimeur, professeur de dessin, dessinateur de presse, ingénieur papier. Il crée notamment des livres animés.

Mots Images / Paysages est un livre en papiers découpés de couleurs, réalisé en 15 exemplaires numérotés. Cinq décors déroulent une variation graphique sur le mot et sa représentation : la mer, la montagne, le jardin, la banquise, l’arbre. Philippe UG délivre une recherche poétique sur l’esprit de la lettre, où le mot et l’image s’accordent.

 

 


 

Isabelle Faivre, diplômée des Beaux-Arts de Besançon, est formée à la peinture de décor (trompe l’œil, faux bois, faux marbres…). Pratiquant la peinture et le papier découpé sous toutes ses formes, elle a également réalisé deux courts-métrages d’animation aux crayons de couleur : Du zéro des arènes, sélectionné aux Golden Bear de Berlin en 1997, primé au festival de Grenoble et Une créature de rêve, diffusé dans de nombreux festivals.

Petit précieux n°3 est un livre-sculpture de papier découpé réalisé en volume. Il est présenté dans un écrin en tissu conçu par l’artiste. Pièce unique.

« Je réalise à partir de grandes feuilles de papier le « carnet » qui recevra mes découpes à la dimension souhaitée. Une fois l’assemblage des feuillets et le séchage terminés, avec mes scalpels, je cisèle, j’évide, je sculpte, je « relièfe » autour de cette matière-papier le vide et le plein. » Extrait de Regard, petite revue d’art, n°130, nov. 2015

 

 


 

Marina Boucheï est née en Belgique, en 1947. Actuellement, elle vit et travaille dans le Brabant Wallon. Après ses formations en dessin, peinture, gravure, et photographie à l’Académie des Beaux-arts de Wavre, elle apprend la sérigraphie à l’École des Arts de Braine-l’Alleud puis se forme à la reliure et à la création de livres d’artistes à l’Atelier du Livre du Musée de Mariemont. En France, ses livres sont distribués par la librairie du Ciel.

Emportées par le vent… se constitue d’un coffret toilé de deux leporello reliés, de 16 pages chacun, l’un en phytogravure et embossages, l’autre en impression jet d’encre. Chaque livre joue sur le même motif, celui des feuilles d’automne, initié par l’extrait de la chanson populaire de Jacqueline Debatte et Francine Cockenpot, Automne ou Colchique dans les prés :

 

 


 

Katsumi Komagata est un graphiste-designer japonais né en 1953, à Shizuoka. Il fait ses classes dans l’atelier du grand affichiste Kazumasa Nagaï. Ses travaux sont exposés à l’Espace des nouveaux designers à Tokyo, en 1987. C’est à la naissance de sa fille, en 1990, qu’il crée la série Little eyes, cartes jeux visuels. Soucieux de créer une relation singulière avec elle, il provoquait et observait les réactions que son enfant pouvait avoir au contact des livres qu’il créait. Depuis lors, il s’est spécialisé dans la conception de livres pour enfants qu’il édite via sa propre maison d’édition, One Stroke. Ses créations sont réalisées en papiers colorés découpés, se dépliant et se superposant. En France, ses livres sont diffusés par Les Trois Ourses.

Little tree / Petit arbre  est un livre d’artiste animé poétique et sobre qui raconte la vie d’un arbre, suivant les saisons, de jour et de nuit. En textures diverses de papier, 13 arbres sont réalisés en pliages et découpes complexes. Ils sont accompagnés de lignes poétiques en français et en anglais. La couverture rigide inclut une feuille de métal tamponnée. Petit arbre a été lauréat du concours des plus beaux livres français en 2009 et a obtenu la mention spéciale dans la catégorie fiction au Bologna Ragazzi Award 2010.

 

 

Les Bruits du vent a été édité pour la première fois au Japon en 2004. Chaque page est faite d’un papier à la texture et au grammage différent, dans un camaïeu de vert. Par un jeu de cache-cache, les paysages découpés laissent entrevoir des animaux colorés. Véritable ode à la nature et aux sensations, le texte évoque avec poésie le souffle du vent.

 

 


 

Frédérique Le Lous Delpech est une artiste bretonne, également professeure d’arts plastiques. Elle crée des livres uniques ou à petits tirages en autoédition, distribués par la librairie du Ciel. Elle fabrique elle-même son papier qui est collé, cousu, tissé, déchiré, coupé, froissé selon les créations. Elle tire son inspiration notamment de ses balades en Bretagne et de son enfance à Madagascar.

Ici est une délicate pièce unique, un livre de tissu dont les rabats sont réalisés à partir d’un voile de mariée ancien. Au tournant de ses pages molletonnées on trouve : du Quilt brodé, du drap, des boutons, des perles, un texte brodé, et de belles linogravures imprimées sur tissu teint.

 

 

Potager est une œuvre unique composée de 9 linogravures pliées en escargot. Déployé sur une surface de 72 sur 66 cm, on y trouve arrosoir, carottes, poireaux, radis, navets, artichaut et potiron. Une enveloppe de papier vert gaufré, dont la ficelle d’attache évoque les cordons d’un tablier de jardinage et dont la surface évoque l’herbe, la boue et les graines le contient. Ce livre objet bucolique à multiples reliefs est à regarder et à toucher pour retrouver le goût de la terre… à travers le papier.

 

 


 

Catherine Liégeois est née à Marseille. Elle vit et travaille en Saône et Loire. Peintre, graveur, elle réalise des estampes et des eaux-fortes depuis 1970. Son univers parcourt tout le thème du végétal.

Leaves from a Nature Book (Pages d’Herbier) est une traduction par Delia Morris des textes de l’écrivain Marie Motay, aujourd’hui décédée. Ce beau texte est illustré par 11 estampes de Catherine Liégeois, sur papier Johannot. Le coffret qui enserre l’œuvre a été réalisé par Jeanne Frère, et il porte en couverture la plaque de cuivre qui a servi à la gravure des estampes.

 

 


 

Anne Bouin est née à Tours en 1954. D’abord éditrice chez Gallimard Jeunesse puis chez Albin Michel, elle se tourne à partir de 1995 vers un autre versant de son métier : l’écriture, la traduction, l’adaptation. Elle publie alors ses ouvrages chez Mila Éditions, chez Milan et à l’École des loisirs. Parallèlement, elle crée aussi des livres uniques en tissus, toujours très poétiques et pleins de délicatesse. « J’examine l’écriture sous toutes ses coutures. Je fabrique des livres en tissu, des robes poèmes en papier. Ma machine à coudre est une deuxième machine à écrire. Je cherche à relier une sensation à des mots, je cherche la bonne texture, le rapprochement du sens aux sens. La matière du livre est une quête infinie ».

 

Pour écrire un jardin est une pièce unique cousue et peinte. Le livre offre une grande variété de techniques pour évoquer les joies de la nature. Le texte poétique donne aussi quelques conseils pour chérir, respecter et profiter de son jardin. Des fleurs en tous genres, composées grâce à des assemblages de mousselines et de cotons imprimés, ou de fils cousus, s’érigent en pleine liberté sur les pages de toile. Des rehauts de peinture bleue évoquent le ciel. Un étui délicatement cousu permet de ranger le livre.

 

 

La médiathèque Marguerite Duras propose une collection de livres d’artistes consultable sur rendez-vous. N’hésitez pas à nous contacter au 01 55 25 49 10 ou à nous écrire à l’adresse suivante mediatheque.marguerite-duras@paris.fr !

Et en attendant vous trouverez une sélection de livres d’artistes sur le thème des jardins disponibles dans nos bibliothèques ci-dessous.

 

 

 

Jardin : livre d'artiste | Bernard Alligand

 

Autre

Jardin : livre d’artiste

Alligand, Bernard

Edité par Laure Matarasso
– 2006

 

Simple jardin : livre d'artiste | Frédérique Le Lous Delpech. Auteur

 

Autre

Simple jardin : livre d’artiste

Le Lous Delpech, Frédérique

Edité par Atelier des petits papiers
– [201.?]

 

Ô jardin : livre d'artiste | Estelle Lacombe

 

Autre

Ô jardin : livre d’artiste

Lacombe, Estelle

Edité par Autoédition
– 2013

 

Dans mon jardin : livre d'artiste | Dominique Descamps. Auteur

 

Autre

Dans mon jardin : livre d’artiste

Descamps, Dominique

Edité par éd. Esperluète
– 2002

 

Pour écrire un jardin : livre d'artiste | Anne Bouin. Artiste

 

Autre

Pour écrire un jardin : livre d’artiste

Bouin, Anne

Edité par Autoédition
– 2012

 

Petit jardin de poche : livre d'artiste | Frédérique Le Lous Delpech. Artiste

 

Autre

Petit jardin de poche : livre d’artiste

Le Lous Delpech, Frédérique

Edité par [Atelier des petits papiers]
– [2009]

 

A l'affiche!

Les Mordus du Manga : 8e édition !

Depuis septembre, la médiathèque Marguerite Duras participe pour la 3e année consécutive à ce prix organisé dans une vingtaine d’établissements du réseau des bibliothèques de Paris. C’est l’occasion de faire découvrir à tous, petits et grands, l’univers riche et diversifié de la bande dessinée japonaise, tant sur le plan graphique que littéraire.
Avant de vous parler de la sélection 2016 dans les catégories « 8-12 ans » et « 13 ans et plus », petit retour en arrière pour vous présenter comment tout a commencé chez nous… Après avoir participé au prix des Mordus du polar, nous avons délaissé la tenue de Sherlock Holmes pour revêtir l’uniforme de la team Rocket des Pokémon !

Vous êtes une trentaine à participer à chaque édition et nos correspondants sur place ont réussi à collecter vos impressions :

Comme vous pouvez l’entendre, Sacha a eu « du nez » puisque le manga Hell’s kitchen de Mitsuru Nishimura fut le titre gagnant dans la catégorie des « 8-12 ans » en 2015.

La recette d’une saison de « Mordus » réussie, c’est :
– Des débats enflammés sur les titres sélectionnés entre bibliothécaires super motivés et des jeunes passionnés de culture japonaise
– Des ateliers créatifs (dessin, origami)

20151124_185433

20151125_173521-1

20151125_175222

20151125_162457

 

 

 

 

 

– Des jeux quizz avant le vote final :

img_20151212_162842img_20151212_162947

 

 

 

 

 

 

– Ajoutez-y une louche de créativité, saupoudrer le tout de bonne humeur et c’est parti !

 

Et voici les titres en lice pour le prix cette année :

Catégorie « 8-12 ans »
accel-world-1-ototo  asebi-1-doki  honey-soleil  last-game-1-panini    twin-star-exorcist-1-kaze

Catégorie « 13 ans et plus »
daytime_shooting_star_2717  enfant-de-la-baleine-1-glenat  hamatora-kurokawa  levius-1-kana  the-ancient-magus-bride-1-komikku  your-lie-in-april-1-ki-oon

 

Vous aviez jusqu’au 30 décembre 2016 pour voter pour votre titre préféré dans chacune des catégories.

Les lauréats seront révélés ce samedi 14 janvier lors de la fête de clôture du prix qui se déroulera à la médiathèque Françoise Sagan, dans le 10e arrondissement. Voici le programme des festivités : http://quefaire.paris.fr/9021/fete-de-cloture-des-mordus-du-manga

Nous aurons le plaisir de vous retrouver en septembre 2017 pour la 9e édition du prix des Mordus du Manga !

Que vous soyez lecteurs de mangas chevronnés, férus de culture nipponne ou juste de simples curieux, venez nombreux apporter votre contribution, vos idées et votre créativité !

 

A l'affiche!

Sieste musicale

 

20161217_151339Le samedi 17 décembre a eu lieu dans l’auditorium la première sieste musicale organisée par la médiathèque Duras.

Un moment doux et chaleureux, loin du stress et de la frénésie qui précède les fêtes de fin d’année.

Retrouvez la playlist diffusée lors de cet événement pour prolonger le plaisir !

CLIQUEZ ICI !

 

Et voici une présentation des artistes et des œuvres écoutées: