Sans modération

Le Maître du Haut Château de Philippe K. Dick : Le Monde sans dessous-dessus ou inversement

Le Maître du Haut Château de Philippe K. Dick On dirait un conte de Charles Pérrault et pourtant loin de là ! Déjà le titre en anglais, The Man in the High Castle, c’est plutôt la classe non ?  ! Dick nous offre une petite uchronie écrite en 1962 ! Et c’est ainsi que l’Allemagne et le Japon gagnent… Lire la suite Le Maître du Haut Château de Philippe K. Dick : Le Monde sans dessous-dessus ou inversement

Publicités
Sans modération

Filmo pour sériephobes

  Libre à vous de penser, avec Claude Lelouch, que «les séries, c’est de la restauration pop corn » !... Mais on va quand même essayer de vous donner envie d’en regarder quelques-unes !            5 saisons de 12 épisodes, ça fait 60 h de visionnage, c’est beaucoup trop long ! Les mini-séries sont pour vous !… Lire la suite Filmo pour sériephobes

Sans modération

La finance au cinéma – partie 1

Attention ! Cette sélection va vous plonger dans un monde d'hommes d’affaire peu scrupuleux, banquiers avides et autres tenants d’un ultralibéralisme violent. Vous découvrirez les arcanes de la finance et son fonctionnement impitoyable. Cliquez sur le titre pour retrouver le film au catalogue des bibliothèques.   Cleveland contre Wall street Jean Stéphane Bron (2010) Janvier… Lire la suite La finance au cinéma – partie 1

Sans modération

La belgitude des choses ! L’esprit belge

L’esprit belge S’il existe un réel « esprit belge », il repose indéniablement sur l’humour, parfois très singulier (situations cocasses ou embarrassantes, personnages originaux…). Un regard décalé L'une des caractéristique du cinéma belge, c’est un regard décalé sur les scènes du quotidien les plus banales, comme dans les films d’Abel et Gordon. Derrière cette signature se cachent… Lire la suite La belgitude des choses ! L’esprit belge

Sans modération

Chroniques musique (janvier) : Marguerite sur écoute !

SOUL Bobby Bland Dreamer, BGO, 1975 Célébré quasiment à l’égal d’un B.B. King pendant ses années fastes aux États-Unis, Bobby « blue » Bland n’est connu que des aficionados chez nous. Cet album de 1975, impeccable de bout en bout, enveloppe sa voix blues dans un écrin soul et frappe par sa profondeur et sa maîtrise. Certes,… Lire la suite Chroniques musique (janvier) : Marguerite sur écoute !