Le Numérique·Sans modération

Retour sur l’atelier stop motion et ses coulisses

Un mercredi par mois, l’équipe de la médiation numérique propose un atelier jeunesse. Le stop motion était au programme du dernier atelier, voiçi un retour sur une belle expérience mais aussi un retour en enfance pour les bibliothécaires !

Commençons par le commencement

Le stop motion, qu’est ce que c’est ?

« L’animation en volume, ou animation image par image (stop motion et go motion en anglais) est une technique d’animation permettant de créer un mouvement à partir d’objets immobiles.

L’animation image par image consiste à prendre une photo fixe d’une scène fixe, de modifier légèrement le contenu de la scène, reprendre une autre photo, modifier, etc. L’effet du mouvement est provoqué par la succession de plans, dans lequel le sujet est décalé d’une image à l’autre. » (définition wikipédia)

Le stop motion permet d’aborder beaucoup d’aspects du cinéma : l’élaboration d’un scénario et d’un story board, les plans, la prise d’image, la postproduction, etc. Sur un atelier de 2h30, impossible de tout voir : c’est donc la construction de décors et de personnages qui ont été privilégiés pour cette fois.

Nous nous sommes inspirés d’une série de vidéo :

Quel matériel ?

Tout est possible, de l’animation 2D abstraite avec du papier déchiré ou des gouttes de peinture, au modelage en pâte à modeler à l’utilisation de jouets et figurines. Le stop motion offre une grande liberté de création selon le temps et le matériel dont vous disposez.

De notre côté, nous avons choisi le modelage de personnage en pâte à modeler et la construction de décor à l’aide de différents éléments :

  • une feuille de papier bleu pour le ciel
  • de la ouate pour les nuages
  • du carton découpé et recouvert de pâte à modeler verte pour les collines
  • du fil de fer pour l’armature des arbres, ensuite recouverts de pâte à modeler marron pour le tronc et de mousse végétale pour le feuillage
  • du fil de nylon pour faire « s’envoler » les personnages (pour plus de stabilité l’usage de tiges transparentes est recommandé)
  • et bien sûr, de la pâte à modeler (privilégier un modèle qui ne sèche pas, un peu plus cher mais dont on pourra se resservir de nombreuses fois)

Une fois les arbres construits, nous avons utilisé le restant de mousse végétale pour délimiter la zone qui apparaît à l’écran et savoir jusqu’où l’on pouvait déplacer les personnages.

Le support d’iPad est fait avec un cintre (voir tuto ici). Ce n’est pas idéal au niveau stabilité mais permet tout de même d’avoir un plan fixe de manière précise.

Quel logiciel ?

Nous utilisons l’application ONF StopMo Studio, très facile à prendre en main et avec tous les outils nécessaires pour monter son film :

  • intégration de piste audio et de sons (rire, cri, jingle, etc.)
  • outil calque pour suivre les dernières positions des personnages
  • insertion d’écrans de génériques
  • réglages du nombre d’image par seconde

Quel résultat ?

Notre atelier durait 2h30, nous avons passé 1h30 sur le modelage des personnages et le montage du décor et le reste à la prise de vue et aux ajouts d’effets sonores. Au final notre film dure seulement 35 secondes !

Découvrez-le ci-dessous :

Pour allez plus loin :

Retrouvez le programme des ateliers de médiation numérique en cliquant ici

Et si vous voulez faire du stop motion chez vous, voici quelques sources d’inspiration :

2 commentaires sur “Retour sur l’atelier stop motion et ses coulisses

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s