Sans modération

Le « Je l’ai lu, tu l’as vu » Entretien avec un vampire

D’accord, il semble qu’une large majorité d’entre nous sache très bien vers quoi je m’oriente :

« tu l’as vu ce film? »

« tu disfonctionnes, je viens juste de finir le livre, j’ai pas envie de gâcher mon temps en regardant une adaptation… »

Je l’ai vu, tu l’as vu !

Pour ce premier article du genre, je me laisse porté vers du fantastique et rien qu’à la couv’, vous avez reconnu Entretien avec un Vampire écrit par Anne Rice en 1976 et adapté au cinéma par Neil Jordan en 1994!

Nous avons donc aux commandes une auteure prolifique du genre vampirique qui sévit encore aujourd’hui qu’est Anne Rice avec son oeuvre immense dédié au fur et à mesure  au vampire Lestat de Lioncourt incarné à l’écran par Tom Cruise (je vous assure cet acteur peut faire autre chose que Mission impossible!). 

Tenons-nous à quelques lignes de résumé :

Louis de Pointe du Lac (incarné par Sieur Brad Pitt) est transformé en vampire par Lestat. Ils déambulent un peu partout mais tout commence en Louisiane si mes souvenirs sont exacts. L’ambiance n’est pas la meilleure du monde entre les deux hommes même s’ils voyagent beaucoup et ce, jusque Paris. C’est pourquoi Lestat, ce petit malin, décide de « donner » à son pote Louis un bébé vampire, comme c’est mignon me direz-vous! Que nenni, ce trio désormais composé de Louis, Lestat et Claudia (magistralement joué par Kirsten Dunst) qui, rappelons le, a cinq ans lorsqu’elle devient vampire va partir dans tous les sens. Louis et Lestat se font la tronche, Claudia leur en veut à tout les deux pour ne pas faire de jaloux mais, elle est quand même beaucoup plus coller à Louis qui, dans son genre a quelque chose qui tient plus de l’humain que de la créature. D’ailleurs, une relation que l’on peut apparenter à celle d’un père et de sa fille se met en place entre les deux personnages. Claudia se rend vite compte que quelque chose ne tourne pas rond, elle ne grandit pas ! De cette certitude partira sa quête de la féminité.

L’auteure, dans sa première version d’Entretien avec un Vampire, n’avait pas pensé à sonder au plus profond la nature humaine et ses vices, mais c’est chose faite quelques temps après le bouclage de son roman en ajoutant le Théâtre des Vampire. Il est dirigé par le vampire Armand (incarné à l’écran par Antonio Banderas). Dans ce lugubre théâtre, qui est esthétiquement sombre dans la version cinématographique, s’y rend la bourgeoisie moyenne pour voir sur scène la mise à mort de jeunes filles (toutes nues d’ailleurs ces jeunes filles). Cette réflexion sur cette nature humaine est d’autant plus importante car tous les yeux de cette foule perverse pensent voir une fabuleuse mise en scène alors que c’est une mise à mort qu’on leur sert!

Pour Louis et Armand c’est le déclic, ils s’accordent presque à la perfection dans la vision de voir l’avenir ou du moins s’y approchent. En quelques mots, on peut parfaitement dire qu’ils se complètent!

Une nouvel une fois s’installe un désaccord entre les vampires qui logent dans le théâtre et Claudia à qui il arrive une sacrée tuile. Lestat a également son compte en désagréments  et pas des moindres ! Je vous laisse découvrir tous les coups bas !

« Comment cette histoire de vampires nous parvient? »

« Très bonne question! »

C’est dans un bar que le journaliste Daniel Molloy (interprété par Christian Slater dans le long métrage) rencontre Lestat le Vampire…Et là c’est le drame…Il va lui donner le choix qu’il n’a jamais eu !

J‘ai bien vu le livre et lu le film, même si cela remonte un peu ! Et bien, à ma grande surprise les deux tenaient excellemment la route ! Bon, comme il n’est pas facile de coller toujours au bouquin, la jeune fille de 5 ans est remplacée par une jeune fille d’à peine 12 ans et le jeune Armand qui, dans le livre à une petite vingtaine est joué par un Banderas alors âgé de 34 ans. C’est une adaptation réellement réussi ! Et en plus, le film  a plutôt bien vieilli !

Ha oui, pour ceux qui n’aiment pas trop lire autant de ligne et qui n’aiment pas les films, Entretien avec un Vampire a été décliné en BD!

Mettez votre dentier et lancez-vous !

Le film : JOR

Le livre : Fantastique RIC

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s