A l'affiche!·Sans modération

[Rien qu’une appli ?] : Samorost 3

Attention ! Warning ! mercredi nous vous proposons en projection sur (presque) grand écran une petite merveille d’application. J’ai nommé : Samorost 3 !

Cette perle est l’oeuvre d‘Aminata design, petit studio indépendant tchèque qui s’est fait remarqué à plusieurs reprises pour la qualité de ces réalisations. Machinarium, Samorost 1,2 et 3, Botanicula ou encore Chechel, c’est eux ! Grand succès en bibliothèque. Et si vous ne connaissez pas ces créations, vous pouvez y allez les yeux fermés.

Ils ont pas l’air sympathiques nos amis d’Amanita Design !

Fondé en 2003 par Jakub Dvorský, le studio s’est élargi au fil des années pour inclure de nombreux excellents collaborateurs issus, pour la plupart, d’écoles d’art ou de musique. Je vous recommande tout particulièrement l’écoute du clarinettiste et compositeur Tomas ‘Floex’ Dvorak à qui l’on doit la musique et les effets sonores de Samorost. Une vraie réussite !

Le studio a également réalisé quelques vidéos musicales , des sites Web, des films d’animation ainsi que des illustrations. 

Pour créer les univers de ses histoires, Jakub Dvorský s’inspire de vieilles machines rouillées, d’usines désaffectées, de friches industrielles. Éléments qu’il intègre à des visions végétales et fantasmagoriques, sortes de jardins extraordinaires quelque part entre les microplanètes du Petit Prince et les chimères animales de Jérôme Bosch. Il n’est pas étonnant que s’isoler de longs week-end pour cueillir des champignons dans la campagne tchèque soit une activité que le collectif pragois d’Amanita Design affectionne. 

Jakub Dvorský  a aussi été influencé par de nombreux artistes, cinéastes et écrivains (Yuri Norstein, Karel Zeman, Stanislav Lem, Jules Verne, Léonard de Vinci, Max Ernst et bien d’autres).   

Mais parlons un peu de Samorost 3.

Un lutin opale, vêtu d’une tunique et d’un long bonnet à pompon part en quête pour sauver sa planète d’un astéroïde qui fonce droit dessus. Chaque tableau est un petit régal visuel : écorces séchées, racines puissantes, mousses luxuriantes, grottes volcaniques ou terres arides constituent le terrain d’exploration de Samorost. Doté d’une corne musicale (on reconnaîtra ici la fluidité de la clarinette de  » Floex ») le personnage se promène dans la nuit au gré de nos envies. Après avoir construit dans le premier tableau un étrange vaisseau végétal, il navigue dans un espace occupé par des planètes toutes aussi fascinantes les unes que les autres.

Sur chacune d’entre elles il va falloir avec patience et persévérance, comprendre ce qu’il faut y faire : jouer des écailles de tortue, réveiller des insectes musiciens, rencontrer le tamanoir, nourrir les abeilles ou encore planter des graines mystérieuses.
En cas de blocage, un simple clic vous permet d’ouvrir les pages d’un livre de secours, qui détaille par des schémas, le parcours à suivre.

Comme dans Samorost 1 et 2, le troisième opus du studio Aminata Design nous propose une véritable aventure visuelle et sonore dans des paysages fascinants peuplés de créatures et plantes étonnantes qui semblent tout droit sortis d’un vieux grimoire de légendes.

Cette application est une vraie bouffée d’air frais. Et notre petit lutin est tellement expressif. On se réjouira à l’écoute de ses petits cris de joie lorsqu’il résout une énigme ou passe une épreuve ou encore à ses borborygmes dubitatifs lorsque, à l’inverse, il se trompe ou échoue dans ses tentatives. On appréciera également la finesse et le détail de son animation.

Au-delà des animations destinées à résoudre les casses têtes de chaque tableau, toutes les scènes comportent de multiples autres petits effets qui concourent à rendre l’expérience très agréable.

L’univers de Samorost 3 est certes un brin étrange, mais tellement magnifique qu’on n’arrive pas à s’en détacher. Un nouveau chef d’oeuvre à posséder.

A découvrir mercredi à 15h en salle audiovisuelle.

Caractéristiques techniques :

GamePlay (Jouabilté) : point-and-click (pointer et cliquer)

Durée du jeu : Samorost 3 est un jeu plutôt long. Comptez entre 6 heures  et 8 heures.

Âge :  accessible aux enfants à partir de 10 ans en solo mais dès 6/7 ans accompagnés de plus grands ou d’adultes.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s