Sans modération

Chroniques musique (Juillet) : Marguerite sur écoute !

JAZZ

Papanosh

Home songs, Enja, 2018

Collectif aussi expert dans l’art de célébrer la tradition Bop que de la bousculer, le groupe Papanosh a choisi d’enregistrer ce nouvel opus à Brooklyn, New York, en collaboration avec le poète et saxophoniste Roy Nathanson. Mais contrairement à certains de leurs confrères, les français évitent le « tourisme musical » et cherchent plutôt à s’imprégner de l’atmosphère du lieu.  Résultat, un disque entre spoken word, ambiances nocturnes « low-down » et virtuosité non vaine.  Parmi les bonnes idées (et elles sont nombreuses), reprendre une chanson bolivienne et la faire chanter par une chanteuse suédoise ou faire appel au guitariste multicarte (et créatif) Marc Ribot, ici dans une veine très bluesy. Home songs, le titre, se justifie pleinement, les musiciens de Papanosh se sont sentis chez eux dans la cité du jazz moderne.

 

ROCK

Les Damned sont un groupe de Punk-Rock britannique formé en 76, dans la banlieue de Londres. Leur guitariste Brian James a d’abord joué dans une formation pré punk dont faisait partie Mick Jones (futur membre de  Clash), Tony James (futur membre de Generation X) et Chris Millar, alias Rat Scabies (le rat galeux). Brian James et Rat Scabies recrutent ensuite Ray Burns alias Captain Sensible à la basse, ainsi que Dave Vanian au chant. Les Damned donnent leur premier concert en juillet 1976, assurant la première partie des Sex Pistols au 100 Club de Londres. En août 1976, le groupe se produit aux arènes de Mont-de-Marsan, premier festival punk européen. Puis ils sortent leur single New Rose sur le label indépendant Stiff Records ; ce sera premier 45 tours de l’histoire du punk rock britannique.

Quelques mois plus tard sort leur premier album Damned Damned Damned, produit par Nick Lowe et entièrement composé par Brian James excepté une reprise des Stooges (I feel alright ). Douze morceaux féroces et sans concession sur un tempo hyper rapide …  Le disque est très bien accueilli par la critique et devance celui de leur principaux concurrents : Clash et Sex Pistols .

Fin 1977, le groupe enregistre son second album, Music for Pleasure, dans le studio de Nick Mason de Pink Floyd, avec la participation du saxophoniste de free jazz, Lol Coxhill. Moins radical l’album est mal accueilli par les fans et est un échec commercial. À la suite de dissensions internes, Brian James quitte le groupe en 1978.

Les Damned continueront alors sans lui, dans un style moins énervé entre pop et psychédélisme, enregistrant plus d‘une dizaine d’albums dont le dernier Evil Spirits vient juste de sortir.

 

INCLASSABLE

 

Kit de survie

En milieu hostile, Intervalle Triton, 2017

Kit de survie est le titre du nouveau projet de Serge Teyssot-Gay, ex Noir désir.  Le guitariste s’entoure d’une équipe de choc venue du rock et du jazz les plus aventureux, ainsi que de deux rappeurs-slameurs, en français et en anglais. La tonalité générale, une sorte d’Afrobeat très funky mené par la guitare du leader, nous emmène dans une transe irriguée par les interventions parfois acides des différents protagonistes. Bien que Kit de survie ne soit qu’une déclinaison de Zone libre, le précédent projet de Teyssot-Gay, l’artiste l’amène assurément à un niveau supérieur. Le bordelais reste un des créateurs actuels les plus passionnants. Intense.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s