Sans modération

« Pourquoi acheter un téléphone » par Andri Snaer Magnason…

Oubliez vos téléphones portables, oubliez vos réseaux sociaux, oubliez la technologie que vous connaissez… Lovestar vous offre l’ultraconnexion (Oh oui ! Oh oui !).

Andri Snaer Magnason nous a concocté une dystopie islandaise des plus raffinées. Et des plus sombres…

Accrochez-vous à ce que vous pouvez, c’est parti !

Lovstar a su, dès les premières catastrophes planétaires, mettre à profit ses idées : regrouper le maximum de scientifiques et avec une ingéniosité hors du commun, inventer une technologie révolutionnaire ne nécessitant aucun réseau filaire. L’Être humain est devenu publicité vivante, relais informatif. Ainsi, ne soyez pas surpris si, autour d’une ruelle, un « aboyeur » vous vante les bienfaits ancestraux d’une crème de jour ou d’une paire de chaussures ! Il faut s’y faire, le monde change.

Avec une technologie sans fil, l’Homme peut désormais  recevoir des infos directement sur sa rétine, même la téloche’ et quels choix de chaînes nous avons ! L’Homo sapiens est devenu esclave d’une technologie sans cesse en évolution, une technologie dont Lovestar, à ne pas confondre avec Love Boat, est le roi… le grand manitou… le Big Boss… La vie, la mort et l’amour sont désormais régis par Lovestar.

Dans ce monde où la technologie régente chaque être humain, un jeune couple semble aller à contre courant. C’est que l’amour se conçoit désormais comme un algorithme. Le but ultime de celui-ci est d’enrayer la guerre et la haine sur notre bonne vieille planète Terre. Cet algorithme est sensé faire correspondre deux personnes totalement compatibles. Or cette conception de l’amour n’est pas envisageable pour Sigriour et Indrioi qui restent fermement attachés à l’ancien mode de rencontre.
Mais le couple va être calculé par l’algorithme. Dés lors, tout s’enchaîne!

Avec Lovestar, l’islandais Magnason nous offre un récit, je ne dirais pas alarmiste mais plutôt clairvoyant, sur les déviances que peuvent engendrer les technologies et sur l’avenir de l’écologie. Il entrecroise dans son roman deux histoires : celle de Lovestar, un magna de l’industrie dont le cœur semble de marbre, et celle du jeune couple Sigriour et Indrioi. Ainsi que d’autres personnages plus ou moins mineurs.

Sans mettre au premier plan l’histoire d’amour du jeune couple, ce qui nuirait au propos et à la compréhension du lecteur, l’auteur nous offre de quoi réfléchir : clonage, culture, choix, argent (Je suis madame Soleil), technologie, surconsommation…

Si la technologie fait partie intégrante de votre vie, laissez-vous séduire par Lovestar et peut-être changerez-vous d’avis à la côte SF AND… ou encore sur notre catalogue.

Et maintenant, clignez des yeux pour raccrocher !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s