A l'affiche!·Découverte de l'Est parisien

Crimes et rapines, petits faits et grandes affaires de l’Est parisien (1880-1914)

Le Pavillon de l’Ermitage, partenaire du fonds Découverte de l’Est parisien de la médiathèque, présente une nouvelle exposition intitulée Crimes et rapines, petits faits et grandes affaires de l’Est parisien (1880-1914), jusqu’au 16 juillet 2017. Nous vous en livrons un petit aperçu, agrémenté de quelques conseils de lecture.

 

Journal de la France, la IIIe République, 1970

 

Rare est l’occasion de se plonger dans les faits divers qui émaillent l’actualité de l’Est parisien au tournant du 20e siècle.

Du plus modeste larcin, intimement lié aux ressources économiques locales, aux spectaculaires méfaits de bandes plus ou moins hiérarchisées, crimes et délits défraient la chronique et tiennent en haleine le lecteur de la presse écrite, alors premier média de masse.

La vie quotidienne est perturbée par des voleurs de tous poils, amateurs de lots de chaussettes en gros ou de fruits mûrs des jardins.  Vols à la tire, à l’escalade, « à l’escampe », les manières de dérober le bien d’autrui sont multiples et créatives.

 

Collection particulière

 

Plus élaborées sont la contrebande d’allumettes clandestines ou le trafic de douceurs illicites destinées aux pensionnaires des hospices de vieillards pauvres.

Les fauteurs de troubles aux redoutables réputations tels que les Apaches ou les complices de la bande à Bonnot, inspirés de mouvements anarchistes, accompagnent les remous de l’histoire du début du 20e siècle.

Les rues de l’Est parisien sont le lieu d’emblématiques scènes de poursuites en diligence. Quant à la célèbre courtisane Casque d’Or, ses déboires amoureux suscitent de tumultueuses rivalités…

Pavillon de l’Ermitage, 148 rue de Bagnolet, 75020 Paris

Jours et Horaires d’ouverture : du jeudi au dimanche de 14 h à 17 h 30

Tarifs 3 euros, 2 euros

 

A lire au fonds Découverte de l’Est parisien

Chroniques du Paris apache : 1902-1905 / Amélie Elie

Mercure de France

 

 

 

Casque d’Or et le mythe des apaches dans l’Est parisien : Violence et opinion publique à la Belle Epoque / par Christiane Demeulenaere-Douyère

Association d’Histoire et d’Archéologie du 20e arrondissement

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s