Les Booktubeurs, ces prescripteurs des temps modernes

Qui fait vendre le plus de livres à votre avis ? Le grand journal ? On est pas couché ? Télé-matin ? Et non, le plus grand prescripteurs de livres c’est… La Grande Librairie. L’émission étant citée en tête par 72% des libraires.

Mais en ce qui concerne un pan entier de la littérature, à savoir la « Young Literature » (littérature adulescente), les recommandations des professionnels et les médias traditionnels tendent largement à être relégués au second plan face aux critiques et aux conseils de lecture qui circulent sur Internet.

Et oui, aujourd’hui ceux qui dictent ces lectures ce sont les booktubeurs! Ce néologisme est la contraction de deux mots anglais : book, soit livre et YouTube, la plateforme américaine de vidéos en ligne. Et bien que les chroniques littéraires existent depuis le lancement de la plateforme en 2005, il a fallu attendre 2009 pour que la tendance prenne de l’ampleur aux Etats-Unis. Aujourd’hui le phénomène est mondial.

Pour exemple El collectionista de Mundos ou encore Poland Bananas Books  cumulent à eux deux près de 350 000 abonnés dans le monde entier. Leur passion ? Parler bouquins dans des vidéos. Ce sont les fameux booktubeurs dont on vous parle!

En France, ils sont de plus en plus nombreux. Les Histoires de Margaux, Les lectures de NiNe, FairyNeverland… Bref tout un réseau de mordus de lecture. Des filles en majorité, mais pas que.

Les histoires de Margaux

Les lectures de NINE

FairyNeverland

Et un garçon !!!

 

Pas aussi suivis que leurs homologues étrangers, ces booktubeuses et booktubeurs gagnent néanmoins chaque jour en influence et intéressent de plus en plus les éditeurs. Ainsi sans Fairy Neverland, le livre Aristote et Dante découvrent les secrets de l’univers n’aurait jamais vu le jour. C’est elle qui, après avoir découvert ce roman dans sa version originale (il avait complètement échappé aux éditeurs français!), informe la maison d’édition Pocket Jeunesse de son coup de cœur. Le livre sort alors dans sa version française et devient un best-seller. Ici la booktubeuse est aussi devenue dénicheuse de talents.

Pour de nombreux acteurs de ce qu’il est convenu d’appeler le web 2.0 (ou web participatif), le but est moins de faire découvrir aux gens la littérature qu’on enseigne à l’école que la littérature qu’on aime, la littérature plaisir. Depuis ce nouvel espace de prise de parole ces jeunes booktubeurs s’adressent à toute une population de lecteurs de cette  » Young literature  » délaissée par les médias traditionnels ou, au contraire, méfiante face au harcèlement marketing de certaines maisons d’édition.

Ces nouveaux acteurs rebattent donc les cartes en créant un effet de proximité renforcé par l’authenticité ou la spontanéité de leurs critiques.

 

 

Côté bibliothèques ?

De nombreux établissements comblent leurs retards et adoptent petit à petit les codes en vigueur sur le web comme les échanges actifs avec les lecteurs, challenges et autres défis. Voici un échantillons de quelques bibliothèques qui produisent des contenus vidéos :

Le club de lecture ados de la bibliothèque de Montreuil

A Paris nos amis de Louise Michel ont déjà expérimenté

La bibliothèque de Chelles

 

 

A noter enfin  que le Salon du livre et de la presse jeunesse organise cette année la deuxième édition du concours BookTube Power. Et voici la vidéo de Mila la gagnante du concours 2015

Advertisements
Catégories : A l'affiche! | Étiquettes : , | Poster un commentaire

Navigation des articles

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :