Sans modération

Les ravissements de Marguerite : musique (février)

JAZZ

1428324623_gerard-marais-quartet-inner-village-2015Gérard Marais

Inner village, Cristal records 2015

Nouvel opus pour Gérard Marais, guitariste mal connu bien qu’il soit actif depuis le début des années 70. Son parcours, éclectique et parfois confidentiel, l’a pourtant vu s’accoquiner avec de grands noms du jazz français et étranger. Cet album, aux compositions originales, parfois lyriques, et où le groove n’est pas absent, a été enregistré avec une équipe de choc, dont l’impérial Henri Texier (quel son !) à la basse et le fin Christophe Marguet à la batterie. Le pianiste Jérémie Ternoy relevant avec brio le défi du mélange piano-guitare. Une musique moderne mais paradoxalement relativement intemporelle.

 

 

MUSIQUE DU MONDE

1540-1

Amira Medunjanin

Silk & stone, World village 2015

Née en 1972 à Sarajevo, Amira Medunjanin est une chanteuse bosniaque spécialiste de la sevdalinka (ou sevdah). Ce genre musical bosniaque par excellence est une sorte de blues des Balkans où se mêlent des influences turques, juives et tziganes, très populaire dans plusieurs régions de l’ancienne Yougoslavie. Dans ce troisième album produit par le pianiste Bojan Zulfikarpasic, Amira conte essentiellement des histoires d’amour déçues. Les musiciens (piano, double-basse, oud et qanun) offrent un écrin à la voix magnifique de la chanteuse qui dégage l’émotion des grandes chanteuses de blues et dévoile tout au long de ce disque mélancolique une force tranquille dans un univers entre Orient et Occident.

ROCK

 

metallic iou hangmen

Hangmen

Metallic i.o.u., Acetate, 1990

 

 

 

hangmen in the city

Hangmen

In the city, Acetate, 2007

Formés en 1984 à L.A, autour de Bryan Small (guitare, voix ), les Hangmen demeurent l’un des meilleurs groupes actuels.

Leurs influences musicales vont du Delta-Blues aux Stooges, en passant par Gun Club, on pourrait classer leur style comme du « Glam-Punk » (imaginez les Saints en train de jouer des morceaux des N.Y Dolls !).

Ils n’ont enregistré qu’une demi-douzaine de disques, en trente ans, mais n’ont cessé de tourner aux States et en Europe, notamment en première partie de Social Distorsion. Mike Ness ayant produit leur album In the city.

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s