Chats / Bibliothécaires : une histoire d’amour ?

Les clichés concernant les bibliothécaires courent les rues. Comme vous le savez peut-être, nous nous en amusons régulièrement dans notre tumblr « La vie secrète des bibliothécaires » : chignons, tenues sombres et austères, lunettes, air acariâtre et amour inconsidéré pour les chats.
Concernant les chignons, on en croise parfois quelques-uns (mais tenus avec des critériums ou un peu débraillés, ça ne compte pas vraiment) ; concernant les tenues austères, quasiment pas, sans parler de l’air acariâtre, inconnu au bataillon ; en ce qui concerne les lunettes, on vous en avait déjà présenté une belle brochette, rappelez-vous.

Et les chats, dans tout ça ? Après une étude approfondie, nous avons constaté avec surprise que beaucoup des bibliothécaires de Duras (et de Vaclav Havel ! ) possèdent un (voire plusieurs) chats ! La question (sans réponse) que l’on peut se poser est : faut-il avoir un chat pour être bibliothécaire ou est-ce parce qu’on devient bibliothécaire qu’on a un chat ?

Voici, une galerie des chats des bibliothécaires … peut être lors de votre prochaine venue, pourrez vous deviner à qui appartiennent ces matous …

 

chats1

Quant à leurs noms, on constate que les bibliothécaires sont des personnes comme les autres : pas de Dewey, d’Unimarc, de Filmolux, de Douchette, ou de PCDM4 … mais des Prune, Clarinette, Crapule, Pioggia, Tilia, Djinn, Seminole, Isis …

 

Nous ne sommes pas les seuls à trouver l’inspiration chez nos amis félins … voici quelques pochettes d’albums …

Pochette d'albums chats

 

… et quelques couvertures de romans

 

Couverture romans chats

 

et parce qu’on ne peut pas s’empêcher d’être bibliothécaire avant tout, voici une petite sélection musicale, 14 titres à faire miauler dans les chaumières …

 

 

et d’ailleurs, pourriez-vous nous dire, à quand des chats bibliothécaires ?

Mais figurez-vous que c’est déjà fait :

 

Voici Kouzya, un chat russe qui vient d’être nommé bibliothécaire adjoint (bien qu’il n’ait jamais passé de concours). Ses tâches principales telles que décrites dans sa fiche de poste consistent à faire régner le silence, s’endormir dans des endroits improbables et avoir l’air mignon (à noter que Kouzya ne porte ni lunettes ni veston en laine, mais un noeud papillon dont l’élégance surannée lui confère le style nécessaire à l’exercice de la profession de bibliothécaire !)

 

Et pour ceux, bibliothécaires ou non, qui ne ressentent qu’indifférence pour les chats, voire une aversion totale … plongez-vous dans la lecture (politiquement incorrecte) de Nekotopia de Asuka Fujimori où la jeune héroïne invente mille et une manière de trucider un chat (âmes sensibles s’abstenir !).

 

Advertisements
Catégories : Les coulisses de la médiathèque! | Étiquettes : | Poster un commentaire

Navigation des articles

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :