Sans modération

Les ravissements de Marguerite : musique (juillet)

MUSIQUE DU MONDE

 

urlDupain

Sorga, Full Rhizome 2014

Dix ans d’attente depuis le dernier album de Dupain ! Une attente récompensée par un album dense toujours empreint du même esprit de résistance et de liberté cher au groupe marseillais. Les deux piliers, Sam Karpienia (chant, mandole) et Pierre-Laurent Bertolino (vielle à roue) sont rejoints par de nouveaux musiciens, le flûtiste Gurvant Le Gac, le batteur François Rossi et le contrebassiste Emmanuel Reymond, pour un résultat musical chargé de la force poétique des textes signés du quasi inconnu Maxence Bernheim de Villers, publiés en 1958 dans une traduction en occitan. Sam Karpienia, fasciné par le livre intitulé Sorga (La source) a entrepris un important travail autour de ce « voyage initiatique, chamanique » avec son complice Pierre-Laurent Bertolino. Le chant âpre et saisissant de Karpienia crée d’emblée une tension dans la musique envoûtée par les boucles de la vielle à roue et les envolées de la flûte. Dupain insuffle une énergie rock à cette musique hybride à écouter et à danser car si la poésie du groupe n’est plus à démontrer, son côté festif n’en est pas moins présent. Toujours d’un haut niveau de créativité et d’une grande exigence musicale, cette musique hors des sentiers battus ne peut laisser indifférent… On aime ou on n’aime pas, mais pour les fans, le résultat est à la hauteur de l’attente.

 

REGGAE

 

urlStand high Patrol

A matter of scale, Stand High Patrol 2014

Trois ans après son premier album « Midnight Walkers », voilà le retour du trio breton créateur de son propre style, le dubadub. Les trois « Musketeerz » qui ont monté leur sound system au début des années 2000 définissent ce style comme un  «mélange de dub, de hip hop, de bass music, et de reggae digital, le tout savamment parsemé d’accents trip hop, techno et new wave. » Du reggae roots au dub anglais en passant par une batterie et une trompette jazzy sans oublier le hip hop, la patrouille fait se rencontrer les styles et navigue entre les époques avec une aisance déconcertante, le tout porté par la personnalité et la voix atypique de Pupajim, tantôt gouailleuse, tantôt plus douce. Fort d’une identité musicale originale et novatrice, le crew est désormais un groupe incontournable de la scène dub et reggae européenne.

 

MUSIQUE CLASSIQUE

shop_cd_rb_manon

Jules Massenet (arrangé et orchestré par Leighton Lucas)

Manon, Decca 2012

 

Cet enregistrement  permet de redécouvrir la musique du ballet Manon de Kenneth MacMillan et l’histoire étonnante de sa création. En effet, la musique du fameux opéra Manon de Jules Massenet n’a étonnamment pas été utilisée pour le ballet mais est un mélange de ses œuvres par le compositeur Leighton Lucas (1903-1982). Celui-ci s’est inspiré de treize opéras différents de Jules Massenet ainsi que deux oratorios et de nombreux chants et pièces orchestrales.

Leighton Lucas a un parcours singulier puisqu’il a commencé sa carrière comme danseur dans la troupe de Diaghilev. L’univers entraînant, romantique mais dramatique de ce ballet sied à merveille à ce ballet, inspiré du roman Manon Lescaut de l’Abbé Prévost. Et rien de mieux que  la danseuse étoile Aurélie Dupont pour incarner cette musique, lors de sa soirée d’adieux au Palais Garnier le 18 mai dernier.

 En un clic :

capture d'ecran

 

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s