Sans modération

Les ravissements de Marguerite : romans ados (janvier)

Stephen Emond, Entre toi et moi, Albin Michel Jeunesse, 2013

image.ashxEvan et Lucy, 17 ans, se connaissent depuis l’enfance. Suite au divorce de ses parents, Lucy a déménagé et tous deux se retrouvent désormais seulement lorsqu’elle revient chez son père pour les fêtes de fin d’année. Cet hiver-là tout est différent : Evan ne reconnaît plus celle dont il était le meilleur ami étant enfant. Lui, le bon élève sage et rêveur se heurte à une Lucy renfrognée, au look gothique qui ne lui ressemble pas. Où est donc passée leur complicité d’antan ? Entre longues balades silencieuses à l’ambiance glaciale (où l’on entendrait presque la neige crisser sous leurs pas), sorties entre amis au centre commercial et retrouvailles familiales, on imagine aisément leurs maladroites tentatives de rapprochement. La construction du récit en deux parties avec le point de vue de chacun nous dévoile leurs univers respectifs. Souvent confrontés aux doutes, à des croyances et illusions face à leur propre avenir, ces grands adolescents sont bien plus lucides sur le potentiel de l’autre et, plus que des retrouvailles, ils vont s’aider mutuellement à se révéler à eux-même.

Un gros coup de coeur pour ce roman, autant pour l’histoire que pour sa forme originale : une « bande son » nous accompagne (chaque chapitre porte en titre le nom d’une chanson des Beatles) et les dessins d’Evan émaillent le récit, tels un fil conducteur dévoilant l’histoire d’amitié idéalisée entre les deux héros. Mais l’amitié entre une fille et un garçon est-elle encore possible à cette période charnière entre l’enfance et l’âge adulte où, justement, tout devient possible ? En  découvrant les illustrations, on ne peut s’empêcher de faire un parallèle avec le magnifique roman graphique « Blankets : manteau de neige » de Craig Thompson.

Un beau roman à savourer sous la couette, une tasse fumante dans la main ou mieux encore au coin du feu (pour les plus chanceux !) afin de ressentir pleinement l’atmosphère hivernale feutrée et intimiste qui s’en dégage et nous saisit au fil des pages. Vous frissonnerez non pas de froid mais de plaisir et d’émotions grâce à l’écriture sensible et juste de Stephen Emond.

 Jean-Philippe Blondel, Brise glace, Actes Sud junior, 2011

 Brise glaceAurélien, 16 ans, vient d’arriver dans un nouveau lycée (le troisième en trois ans). Élève solitaire, il déteste attirer l’attention sur lui et cherche à ce qu’on l’oublie en se fondant dans la masse. Curieusement, cela ne rebute en rien Thibaud, le garçon le plus populaire du lycée, qui souhaite se lier d’amitié en l’invitant à l’une de ses fêtes. Il sent que le silence d’Aurélien n’est que la partie émergée de sa personnalité, un masque de froideur prêt à se fissurer mais encore faut-il savoir comment procéder ! C’est en lui faisant découvrir son univers et sa passion pour le slam que Thibaud va réussir à « briser la glace » et qu’Aurélien pourra, grâce à l’écriture, mettre des mots sur ses maux et ainsi se libérer du poids de son passé.

Auteur prolifique de romans pour adolescents et adultes, Jean-Philippe Blondel signe ici un texte fort et juste sur les thèmes du secret, de l’amitié et de la résilience.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s