Sans modération

Les ravissements de Marguerite : musique (décembre)

JAZZ

BADBadBadNotGood

III, Innovative Leisure 2014

Sorte d’Ovni musical venu du Canada, BadBadNotGood est un groupe composé de trois virtuoses d’une vingtaine d’années (même si la virtuosité n’est apparemment pas leur tasse de thé) ayant régulièrement accompagné des artistes Hip-Hop en marge de leurs études musicales Jazz. Il en résulte une musique instrumentale profondément originale où on retrouve des fragrances Post-Punk, Minimaliste, R&B, le tout régulièrement secoué de breakbeats. Pourtant, le trio reste proche d’une démarche Jazz dans sa capacité à « ouvrir » la musique et sa recherche d’interaction. Quand ils invitent un saxophoniste, ce lien au Jazz devient évident. Bien sur, certains sont tentés de dire que c’est le Jazz d’aujourd’hui, dans la lignée de Medeski Martin & Wood, The Bad Plus ou E.S.T., mais on sent ces jeunes gens déjà suffisamment mûrs pour s’affranchir d’étiquettes trop pesantes. Les futurs créateurs d’une musique « inouïe » ?

 

SOUL

FrontEsther Phillips

From a whisper to a scream, Kudu Records 1972

Toute sa vie, Esther Phillips s’est partagée entre Blues, Jazz et Soul music, avec une prédilection pour ce dernier genre, époque oblige, mais c’est finalement avec un hit Disco, What a difference a day make, qu’elle a obtenu une relative reconnaissance internationale. Elle reste néanmoins un peu méconnue chez nous, et ce disque, peut-être son meilleur, nous révèle toute l’étendue de son talent. Enregistrée dans le studio de Rudy Van Gelder, l’ingénieur du son de la plupart des géants du Jazz, avec quelques uns des meilleurs musiciens de studio du moment, et un répertoire d’auteurs triés sur le volet (Gil Scott Héron, Marvin Gaye, Allen Toussaint, etc.), elle en impose dans le registre de la maîtrise et de l’émotion. Un très grand disque d’une très grande chanteuse.

 

 

MUSIQUES DU MONDE

 

indexJolie Holland

Dark wine sea, Anti 2014

Auteure, compositrice et interprète originaire du Texas, Jolie Holland sort son 6e album qui marquera sans doute un tournant dans sa carrière. Depuis une dizaine d’année, la chanteuse, pianiste, guitariste et violoniste s’est immergée dans différents styles de la musique américaine : folk, country, blues, jazz tout en les revisitant avec finesse et intelligence. Même s’il est bien dans la continuité des précédents albums, Dark wine see change pourtant de cap. Et pour le meilleur ! A peine le cd posé sur la platine, on est captivé par la voix qui semble avoir mué tant elle est sensuelle, intense et pleine de caractère. Les guitares -pas moins que 3 guitaristes- passent de la country à des sons noisy et psychotiques en toute simplicité et rencontrent saxophone, tuba, clarinette, batterie, violoncelle ou violon… dans une valse cajun mélancolique, une ballade au piano évoquant Jeff Buckley ou un titre un peu cabaret à la Tom Waits. La chanteuse nous embarque sur 11 titres aux textes hantés sur fond de musique cabossée dans une ambiance sombre traversée de lumineuses éclaircies. L’album s’achève sur un titre plus gai, bien cuivré et groovy à souhait, le bien nommé Waiting for the sun plein d’espoir et fleurant bon la liberté.

 

 

Saint-Prix_Pomer-AkaManSosoDédé Saint- Prix & Gérard Pomer

Aka man soso, Aztec Musique 2014

Rencontre entre deux « tambourineurs », le martiniquais Dédé Saint-Prix et le guadeloupéen Gérard Pomer, ce disque est consacré aux divers rythmes du « Gwoka » de la Guadeloupe. Le message de transmission de la tradition est clair, même pour les non-créolophones, on sent une exigence de dépouillement loin des réalisations alourdies de synthétiseurs et autres instruments électriques dont nous abreuvent régulièrement les productions antillaises actuelles. En conséquence, ces chansons juste portées par les tambours et les voix prennent une dimension intemporelle et universelle. Un disque moderne de musique traditionnelle, ce n’est pas si courant après tout…

 

MUSIQUE CLASSIQUE

 

czernyCarl Czerny

Les 40 études « symphoniques » de virtuosité, op. 299, Cassiopée 2008

Moins connues que celles de Chopin ou de Liszt, les études de Carl Czerny (1791-1857) n’en demeurent pas moins notables. Ce CD vous permettra de (re)découvrir le compositeur qui fut l’élève de Beethoven et le maître de Liszt. Les 40 études sont comme les sonates de Beethoven, empreintes d’un esprit symphonique.

Pour mieux vous imprégner de ces œuvres, retrouver en images le ballet de Harald Lander, crée en 1948 à Copenhague et tiré de ces études. « [ Il] est par excellence le ballet emblématique de la vie des danseurs classiques. Les exercices y sont montrés dans toutes leurs difficultés, mais aussi avec l’enthousiasme qu’ils peuvent procurer à ceux qui les dansent, comme à ceux qui les regardent ». (Alain Nohant)

En images la captation au Palais Garnier, le 04 octobre 2014.   visuel_etudes_czerny

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s