Sans modération

Les ravissements de Marguerite : livres (septembre)

DOCUMENTAIRES

L'art de mettre les choses à leur placeDominique Loreau, L’art de mettre les choses à leur place, Flammarion, 2014

En restant dans le thème qui a fait son succès : vivre simplement, créer de l’ordre autour de soi pour en créer en soi, Dominique Loreau présente cette fois un petit guide pour faire le tri dans ces possessions qui nous envahissent, désencombrer son intérieur et le mettre en adéquation avec sa vie. Agrémenté de petits schémas simples et de conseils pratiques, il est plein de bon sens, et sa lecture donne déjà par avance l’impression d’avoir commencé le travail.

voyages_et_autres_voyagesAntonio Tabucchi, Voyages et autres voyages, Gallimard, 2014

De par ses activités de journaliste et d’écrivain, Antonio Tabucchi a parcouru le monde. Ses voyages, il ne les a jamais vécus dans le but qu’ils deviennent « littérature de voyage », cependant, nombre de ses textes sont nés de ses pérégrinations. En plus de nous transmettre la magie d’un lieu, la beauté d’un paysage, il convie Borges, Stendhal, Delacroix, Picasso. Il transmet la « grande » histoire aussi bien que les « petites », sans hiérarchie de valeur ni jugement ; il partage ses ressentis, ses opinions aussi bien que ses bonnes adresses et nous fait voyager du Taj Mahal à Lisbonne, de Sète à Kyoto, des Carpates à la place Furstenberg. Un recueil de textes passionnant, d’une rare intelligence et d’une grande sensibilité : une « invitation au voyage » à accepter sans hésiter.

ESSAI/ROMANS

tropJean-Louis Fournier, Trop, La Différence, 2014

Trop d’infos, trop de yaourts (12 mètres de linéaire.), trop de livres, trop d’écrans, trop de bouffe… Dans ce petit livre, Jean-Louis Fournier (Où on va, Papa ?) nous fait partager son trop-plein de choix à faire, de nouveautés à découvrir, de sollicitations multiples. Un ras le bol que nous avons tous connu, relaté avec humour en de courts chapitres, une lecture qui défoule.

Ruth Ozeki, En même temps, toute la terre et tout le ciel, Belfond, 2013En même temps, toute la terre et tout le ciel / Ruth Ozeki

Ruth, écrivain en panne d’inspiration, trouve sur la plage qui borde sa maison canadienne, un sac plastique échoué, contenant un paquet de lettres presque illisibles, une montre, un bento Hello Kitty renfermant un journal intime. Piqué par la curiosité, elle entreprend la lecture de ce journal et va vouloir en savoir toujours plus sur son auteure, une adolescente japonaise, son entourage, un père dépressif et surtout, une arrière grand-mère fascinante none de 104 ans. Une forme de communication naît entre l’auteure du journal et sa lectrice, comme si l’empathie venait à bout de la distance et du temps. Les comparaisons entre écrivains sont souvent hasardeuses, peuvent induire en erreur et réduire l’univers de l’auteur comparé, mais tout de même, il y a quelque chose de Murakami dans ce roman de Ruth Ozeki : le Japon, les questionnements philosophiques et métaphysiques, les mystères, les ambiguïtés, la notion du temps … on y retrouve ces ingrédients … mais la manière de les assembler est bien différente, l’alchimie opère différemment. Ruth Ozeki nous offre un roman passionnant, plein d’humour, généreux, touchant, un cheminement merveilleux qu’on ne veut pas arrêter. Sa galerie de personnages est riche et tous son attachants : en fermant le livre, on ne veut pas quitter ces compagnons de voyage avec lesquels on a fait un petit bout de route.

longue secheresseCynan Jones, Longue Sécheresse, Joëlle Losfeld, 2010

C’est une histoire de tourments. Et d’amour. Et de mort.

Une ferme au Pays de Galles. Il y a là Gareth, sa femme Kate et leurs enfants, Dylan, un adolescent qui rêve de quitter la ferme et Emmy, une petite fille rêveuse. La nature et les animaux sont intimement liés à la vie des fermiers. Le temps semble s’être arrêté sur ce lopin de terre. Mais les réminiscences du passé se mêlent au futur avec leurs lots de malheur mais aussi d’espérance que les personnages dessinent à travers des événements dramatiques ou anecdotiques, par exemple la recherche d’une vache égarée, lors d’une journée de chaleur suffocante. Cynan Jones, auteur gallois né en 1957, a écrit un roman profondément poétique et bouleversant.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s