Les Ravissements de Marguerite : BD (septembre)

cairo bluesCairo Blues, Pino Creanza, éd. Rackam, 2014

Cette bande dessinée, entre documentaire et carnet de voyage, au style réaliste et aux tons ocres, nous donne à voir Le Caire entre 2009 et 2012, sous le régime d’Hosni Moubarak (qui démissionna en février 2011). L’auteur nous fait pénétrer dans cet enchevêtrement architectural qu’est la mégalopole égyptienne ainsi que dans les villes alentours. Nous déambulons de lieu en lieu et découvrons le quotidien des Cairotes (et notamment celui des chrétiens coptes) et leurs difficultés. L’incurie des hommes y est soulignée.

alois nebelAlois Nebel, Jaroslav Rudiš & Jaromir 99, éd. Presque lune, 2014

Cette trilogie en noir et blanc, dont le premier volume a paru en 2003, a été rééditée, revue et complétée par les éditions Presque Lune. L’adaptation cinématographique d’Alois Nebel a reçu le premier prix européen du film d’animation en 2012.

Le romancier tchèque Jaroslav Rudiš y livre l’histoire de son grand-père cheminot en Silésie : le protagoniste éponyme, Alois Nebel. Alors contrôleur du trafic ferroviaire, celui-ci, traumatisé par la Seconde Guerre mondiale, est depuis en proie à des hallucinations. Il se confie à un personnage énigmatique Bily Potok, interlocuteur idéal, car muet, également interné dans l’hôpital psychiatrique de Lipôva. Un roman graphique, voire un roman noir fantastique, sur l’histoire chaotique et longtemps refoulée d’un pays et les répercussions sur sa population.

super crooksSuper Crooks – le casse, Mark Millar & Leinil Yu, éd. Panini comics, 2014

L’auteur du comics à succès Kick-ass nous sert ici un “cocktail explosif et détonnant de X-men et d’Ocean’s Eleven”. Dans New York, où grouillent des super-héros, réussir à faire un casse devient presque impossible. C’est pourquoi, et afin d’aider un des leurs en difficulté, le couple formé par Johnny et Kasey, voleurs multirécidivistes et emprisonnés à maintes reprises décide de faire le braquage du siècle en Espagne, « là où il n’y a pas une seule cape à la ronde », exceptée celle du super méchant Christopher Matts, alias le Bâtard. Pour ce faire, ils réunissent les anciens membres d’une bande de super-criminels.

BD enlevée grâce notamment au découpage et à l’esthétique cinématographique du dessinateur philippin, Leinil Francis Yu.

Advertisements
Catégories : A croquer sans modération! | Étiquettes : , , , , , | Poster un commentaire

Navigation des articles

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :