Entretien avec Mo, régisseur à la médiathèque

DSC_0003

Bonjour Mo, tu es régisseur à la médiathèque Marguerite Duras. Pourrais-tu, dans un premier temps, nous présenter le métier de régisseur de manière générale ?

Le régisseur s’occupe de « régir » tout ce qui a trait au matériel et à la logistique d’un établissement. C’est un métier très polyvalent qui demande pas mal de connaissances techniques et de compétences humaines.

Il est responsable du bon déroulement des évènements et doit vérifier que tout est là au bon moment. Il faut parfois gérer des imprévus et travailler dans l’urgence.

En résumé, il est là pour que tout le monde se sente à l’aise et soit content : public, bibliothécaires, intervenants extérieurs. Il encaisse un peu la pression pour les autres, si je puis dire… Comme je ne suis pas quelqu’un de stressé, ça se passe plutôt bien pour moi :-).

Comment es-tu arrivé dans le monde des bibliothèques ? En quoi ta présence en tant que régisseur est indispensable dans la médiathèque?

J’ai répondu à un appel d’offre, j’avais besoin de bosser et j’habite pas loin de la médiathèque. C’est très important pour moi d’être utile à mon quartier !

La présence d’un régisseur est nécessaire à Duras car nous sommes la médiathèque number one, 3T dans Télérama 🙂 !!! Il y a énormément d’animations, et entre les expos, les projections, les concerts, les conférences, il faut forcément quelqu’un pour gérer.

 

Peux-tu noDSC_0011us dire quelques mots sur l’auditorium de la médiathèque ?  Et sur les animations en général ?

L’auditorium  de la médiathèque comprend 170 places assises (190 m2 et 6 m de hauteur de plafond). Il y a un grand écran qui nous permet de faire des projections comme au cinéma…  Nous disposons d’un système son et lumière qui convient parfaitement pour les rencontres, débats, conférences. En revanche, quand nous organisons des gros concerts, nous empruntons une sono à Paris Bibliothèque (une association employée par les bibliothèques pour aider à la mise en place des actions culturelles des bibliothèques de la ville de Paris).

C’est une chance d’avoir un aussi bel auditorium (beaucoup d’établissements nous l’envient !).  Nous pouvons réaliser toutes sortes d’actions : colloques, spectacles, concerts,… Nous participons d’ailleurs à plusieurs festivals : Bulles Zik, Monte le son, Fanzines…

Je rends hommage  au travail de l’architecte Roland Castro pour cette superbe salle, je regrette seulement qu’il n’ait pas pensé à faire un petit escalier pour aller à la régie qui se trouve au premier étage, je suis obligé de faire tout le tour, c’est mon sport quotidien 🙂 !

 

DSC_0015

DSC_0016

DSC_0036

DSC_0013

 

 

A quoi ressemble ton travail au quotidien ? Participes-tu également à des tâches plus classiques (prêt-retour, rangement, …) ?

En arrivant le matin, après avoir dit bonjour à tout le monde, je vérifie les espaces et l’état du matériel. Par exemple, en ce moment on accueille l’expo Bulles Zik, il y a une télé dans l’espace d’expo qu’il faut penser à allumer. Ensuite, je regarde mes mails et je prépare le déroulé des différents évènements. Entre parenthèses, j’aime beaucoup faire les annonces micro pour que les gens participent aux animations, il parait que je suis plutôt doué pour ça (selon mes collègues) !

 

DSC_0034DSC_0025DSC_0022

 

DSC_0019

 

 

 

 

J’enfile ma casquette de bibliothécaire surtout le dimanche  (ici, on travaille un dimanche sur 5). Les autres jours de la semaine, je donne un coup de main quand j’ai le temps.

C’est sympa d’être à l’accueil ou au prêt-retour car ça casse un peu mon quotidien,  puis j’adore le contact avec les gens… Je me forme actuellement pour savoir comment inscrire les gens.

Quel souvenir t’a le plus marqué depuis que tu travailles à la médiathèque ?

J’ai plusieurs très beaux souvenirs.

Par exemple, quand les vieilles dames du centre des Balkans (centre d’accueil de jour pour personnes âgées atteintes d’alzheimer) sont venues à la médiathèque pour voir un reportage. Elles ont chanté des chansons d’antan et c’était super émouvant.

Je me rappelle aussi de  la projection du film Louise Wimmer. Nous avions prévu de projeter ce film en présence du réalisateur à l’occasion de la journée de la femme en 2013. Et en fait, le film a reçu le césar du meilleur premier film juste avant la projection à Duras. Nous avions donc Cyril Mennegun en exclusivité seulement quelques jours après qu’il ait remporté le césar. C’était classe !

Nous avons également eu l’honneur de recevoir Jeanne Moreau cette année à l’occasion du centenaire de la naissance de Marguerite Duras. C’était un grand moment, l’auditorium était plein à craquer, il y avait beaucoup d’émotion !!

 Le mot de la fin ?

SEMPER FI

DSC_0043

 

Advertisements
Catégories : Les coulisses de la médiathèque! | Étiquettes : | Poster un commentaire

Navigation des articles

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :