Sans modération

Les ravissements de Marguerite : roman (mai)

lolalafonLa petite communiste qui ne souriait jamais de Lola LAFON (Actes sud – 2014)

Souvenez-vous ! C’était aux Jeux Olympiques de Montréal, la petite gymnaste roumaine, Nadia Comaneci, 14 ans, décrochait un 10, note jamais atteinte dans cette discipline.
Gracile, légère, celle qui en cet été 1976 incarnait le rêve pour des milliers de petites filles, fut aussi un mythe dans la Roumanie de Caucescu, un pur produit du communisme.
Alternant récits documentés, échanges fictifs ou épistolaires avec une Nadia Comaneci devenue adulte, le roman de Lola Lafon permet de replonger avec intelligence dans les moments forts de ce que fut le parcours de cette jeune fille déterminée, travailleuse, courageuse, prête à tous les sacrifices mais qui servit les intérêts politiques d’un homme, d’un pays, d’une pensée politique, devenant malgré elle un formidable instrument de propagande.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s